Le CNIDFF (Centre National d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles) vient de se voir accorder le renouvellement de son agrément national relatif aux association éducatives complémentaires,  accordé par le Ministère de l’Éducation Nationale.

Par extension, tous les CIDFF bénéficient de cet agrément.

 

App-Elles® simplifie l’accès aux différentes ressources qui peuvent venir en aide aux victimes ainsi qu’à leurs proches et aux témoins. Actuellement plus de 140 associations et structures sont prêtes à vous répondre sur le territoire français et à l’étranger. Au 1er septembre 2017, l’application a été téléchargée plus de 2 500 fois, avec une moyenne de 400 utilisations actives par mois.

 

Pour plus d’informations cliquez-ici

 

Educadroit est un programme de sensibilisation et de formation destiné aux enfants de 6/11 ans et aux jeunes de 12 ans pour les sensibiliser au droit, à leurs droits. Il s’adresse aux adultes, professionnels ou non, intervenant auprès d’enfants et d’adolescents.

Pour faire valoir ses droits, il faut d’abord les connaître ! C’est pourquoi le Défenseur des droits a lancé Educadroit, en partenariat avec le ministère de l’Education nationale, le ministère de la Justice, le Centre de Recherches Interdisciplinaires (CRI), l’association des Jeunes Magistrats (AJM), la Clinique Juridique de Saint-Denis, l’Association Accès au droit des enfants et des jeunes (ADEJ, Marseille), l’Office Central de la Coopération à l’Ecole (OCCE), le centre international PhiloJeunes ou encore Cartooning for Peace.

Outre une présentation du réseau des partenaires, cette nouvelle initiative du Défenseur des droits regroupe sur son site, educadroit.fr, des parcours interactifs, des vidéos, des ressources pédagogiques, une liste d’intervenants potentiels ou encore un espace d’autoformation pour les adultes souhaitant développer une sensibilisation au droit en direction des publics jeunes ou très jeunes. En mettant à disposition ces divers outils, Educadroit entend mieux faire comprendre aux enfants et aux jeunes le rôle et les modalités d’élaboration du droit.

Le programme est lancé depuis le 27 Septembre.

Pour plus d’informations allez faire un tour sur le site ou jeter un œil à la plaquette

 

Pour vous tenir informés de l’actualité du Droit des Femmes et de la Famille :

Veille Actualité droit des femmes et de la famille 17/10/17

OCTOBRE ROSE

L’importance du dépistage précoce

Aujourd’hui le cancer du sein concerne 1 femme sur 8 !

Plus un cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes.
Grâce au dépistage précoce, la moitié des cancers du sein sont décelés alors qu’ils mesurent moins de 2 cm !

Ce niveau de détection permet d’atteindre de très hauts taux de guérison tout en réduisant considérablement l’agressivité des traitements appliqués. Il est donc important de vous informer sur le cancer du sein car cela peut vous sauver la vie.

À tout âge

Vous devez être régulièrement suivie par un médecin traitant, par un gynécologue ou par votre sage-femme : la palpation des seins et des aisselles lui apportera des indications essentielles. S’il ou elle perçoit une anomalie, il ou elle vous prescrira une mammographie ou encore une échographie.
Ce suivi médical doit avoir lieu tous les 6 mois ou au minimum tous les ans à partir de 30 ans.

Il est important que chacune devienne actrice de sa santé en pratiquant tous les mois une auto-palpation des seins.

À partir de 50 ans

Votre médecin traitant ou votre gynécologue vous fera pratiquer une mammographie tous les 2 ans au minimum, tous les ans s’il estime cela nécessaire.
En France, le « dépistage organisé » est accessible aux femmes à partir de 50 ans et jusqu’à 74 ans.

Le dépistage « organisé » concerne les femmes de 50 à 74 ans

Parmi toutes les actions engagées dans le cadre du Plan Cancer lancé par le gouvernement français ,  le programme de dépistage organisé du cancer du sein – mis en place en 2004 et généralisé à tous les départements français en 2005 – permet à toutes les femmes âgées de 50 à 74 ans de bénéficier, tous les deux ans, d’une mammographie prise en charge à 100 % par l’Assurance Maladie sans avance de frais et dans des conditions contrôlées de qualité et de sécurité.

Le dépistage « organisé » en France

L’objectif du dépistage organisé est de réduire, grâce à lui, la mortalité causée par ce cancer.

Principe

Le dépistage est réalisé dans des conditions de qualité rigoureuses : dans des centres agréés disposant d’un matériel performant et par des radiologues expérimentés, avec – en cas de doute – la possibilité d’une seconde lecture des mammographies.

Il comprend  

un examen clinique systématique, une mammographie gratuite avec deux clichés par sein et des clichés supplémentaires si nécessaires, une double lecture pour les clichés normaux et des examens complémentaires immédiats pour les clichés ayant des images anormales, une formation obligatoire des radiologues à la lecture, un contrôle obligatoire des installations mammographiques tous les 6 mois et une évaluation annuelle.

La mise en place de ce dépistage constitue certainement un progrès important
dans le dépistage précoce et la prise en charge des cancers du sein en France.
D’après les données fournies par l’HAS (Haute Autorité Santé), les premiers essais randomisés de dépistage ont montré que la mammographie pratiquée tous les 2 ans permet de réduire de l’ordre de 15 à 21 % la mortalité spécifique des femmes de 50 à 69 ans, après 7 à 13 ans de suivi.  » L’impact du dépistage organisé sur la mortalité ».

Les différentes techniques de dépistage

Dépister un cancer du sein le plus tôt possible accroît les chances de guérison et diminue les conséquences de la maladie!

Il est essentiel que vous connaissiez les précautions et les examens simples qui permettent de dépister un éventuel cancer du sein le plus tôt possible et donc d’accroître les chances de guérison totale.

En dehors de l’ auto-examen mensuel et de votre consultation régulière chez votre gynécologue – au moins une fois par an – n’hésitez pas lors de consultations supplémentaires à demander à votre médecin généraliste ou votre gynécologue d’ examiner votre poitrine , surtout si vous avez récemment décelé une anomalie, si minime soit-elle .

La palpation des seins lui apportera des indications essentielles. S’il percevait un nodule , c’est-à-dire une petite boule lui paraissant anormale, ou si différents éléments de votre état de santé l’y incitaient, il vous prescrirait alors une mammographie et/ou une échographie .

Mammographie

La mammographie est l’examen radiographique des seins . Elle permet de révéler des petites tumeurs qui ne sont pas toujours détectables par la seule palpation des seins.

Echographie

L’échographie explore le sein grâce à des ultrasons. Elle permet, dans certains cas, d’apporter des informations complémentaires de la mammographie.

Cytoponction & biopsie

En cas de doute, une cytoponction ou une biopsie , c’est-à-dire l’examen au microscope d’un fragment de la tumeur pourra être réalisé pour confirmer de manière formelle son diagnostic ; elle devra être effectuée par un spécialiste de ce genre d’examen.

Scanner & IRM

Le scanner (appareil d’imagerie par rayon X) permet d’étudier le tissu mammaire de manière plus approfondie que la mammographie. Il permet aussi de mieux voir les ganglions de l’aisselle et dans le médiastin (zone entre les poumons).

L’IRM (imagerie par résonance magnétique) apporte un type d’image différent du scanner. Ici l’image est obtenue par « les mouvements des molécules » au sein des tissus normaux et cancéreux.

La présidente Hélène Quily-Salagnac répond aux questions de Fréquence Mistral pour présenter les actions de l’association. Beaucoup d’actualités, d’ateliers, de formations, d’écoute et hélas toujours autant de bénéficiaires.

Pour écouter l’émission c’est par ici

 

 

 

 

 

Le Pôle Social vous propose des ateliers numériques pour vous aider dans vos démarches administratives et professionnelles.

C’est le 1er Jeudi de chaque mois sur inscription.

 

Liste des ateliers et la plaquette

 

 

Pour plus de renseignement contacter le Pole Social

18 Rue Aubin 04000 Digne-les-Bains

04 92 36 07 08

pole.social@dignelesbains.fr

 

Le CIDFF 04 est à la recherche de son(sa) nouveau(elle) directeur(trice).

Si vous bénéficiez d’une expérience dans le domaine associatif et que vous êtes intéressé(e)s par les valeurs de la structure, contactez nous. Le poste est à pourvoir dès maintenant.

 

Accéder à l’offre :

CIDFF04 offre emploi direction

 

merci de candidater à direction@cidff04.org

Les p’tits déj vers l’emploi :

 

C’est reparti pour la 6ème édition des P’tits déj vers l’emploi ! C’est le 14 septembre qu’aura lieu la première des 12 séances, à destination d’une dizaine de femmes de Digne les bains… Ces p’tits déj, réalisés en partenariat avec les Centre Médico Sociaux du Département, permettent à un petit groupe de femmes de (ré)enclencher une dynamique professionnelle. En effet, pour nombre d’entre elles, leur vie professionnelle a été chaotique, voir interrompue en raison de différents événements de la vie : arrivée d’un enfant, séparation, etc.

L’objectif de ces ateliers : dans une ambiance conviviale, apprendre à identifier et valoriser ses potentiels, définir et résoudre ses besoins de mobilité, concilier vie familiale et vie professionnelle, définir un projet professionnel…

Fin de la session en décembre, autour d’un bon repas partagé !

Un suivi peut ensuite être réalisé par la Conseillère en Insertion Professionnelle du CIDFF04, sous forme d’accompagnement individualisé.

 

Pour tout renseignement : CIDFF04 – tel : 04 92 36 08 48 – emploi@cidff04.org

Au cœur du pacte social et républicain, l’égalité entre les femmes et les hommes a
été consacrée « Grande cause nationale » par le président de la République pour la
durée du quinquennat. Le Premier ministre et la secrétaire d’État chargée de l’égalité
entre les femmes et les hommes ont lancé, ce mercredi 04 Octobre, le Tour de France de
l’Égalité Homme/Femme, qui permettra de mobiliser autour d’ateliers menés sur tout le territoire
l’ensemble des actrices et des acteurs de la société autour de deux objectifs
principaux : faire progresser l’égalité des droits et assurer l’égalité dans les faits.

Pour plus d’informations : la plaquette