#NousToutes contre les violences sexistes et sexuelles

A la Une de l’Actualité sur les droits des Femmes et des Familles : La campagne de mobilisation du mouvement Nous Toutes contre les violences sexuelles et sexistes.

« Nous voulons secouer le pays et, à l’image de l’Espagne ou de l’Argentine, créer une vague citoyenne qui, par sa force, fasse reculer pour de bon les violences sexistes et sexuelles ». Nous toutes poursuit sa campagne de mobilisation pour une grande marche contre les violences sexistes et sexuelles le 24 novembre. Entre autres actions, un die-in était organisé le 29 septembre, place de la République pour dire stop aux violences sexistes et sexuelles. L’association a également lancé une collecte de fonds sur KissKIssBankBank « nécessaires à faire de #NousToutes un événement historique ». Le 9 octobre Nous Toutes a rendu publique sur le site de France Info une tribune de 600 femmes appelant à marcher le 24 novembre : « L’impunité doit cesser ». La dynamique du mouvement s’étend dans tout le pays avec en particulier la création de comités locaux (plus de soixante à ce jour). Ces comités organisent dans chaque ville des actions permettant de faire connaître la marche du 24 novembre et d’inciter toutes celles et ceux qui souhaitent en finir avec les violences à nous rejoindre. Le site de Nous toutes est maintenant opérationnel, à découvrir ici.

 

Associations

« Dans une décision rendue publique le 3 octobre 2018, le Conseil d’état estime que le refus de la Procréation Médicalement Assistée (PMA) aux couples de femmes n’est pas discriminatoire », indique Osez le féminisme ! dans un communiqué du 4 octobre « #PMAPourToutes : nous sommes des lesbiennes d’intérêt général ! Il est temps d’agir ! ». Sur la question de l’accès à la PMA, le 27 septembre, le Planning familial a diffusé un communiqué titré « PMA pour toutes, maintenant ! ». « Après le deuxième avis positif rendu par le CCNE sur l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, il est maintenant temps d’inscrire ce droit dans la loi, comme le réclament depuis longtemps les personnes concernées et les associations qui les soutiennent », estime le Planning familial.
Force Femmes organisent deux évènements dans le cadre de l’encouragement à l’entrepreneuriat des femmes. Du 7 au 9 novembre se tiendront « les Rencontres des Entrepreneuses en action », au Conseil régional d’Ile-de-France, journées gratuites pour les femmes de tous âges et porteuses de tous types de projets, quelle que soit l’étape de maturation de leur activité. Jusqu’au 15 novembre 2018, « le Prix des Entrepreneuses en action » est ouvert à la candidature en ligne, sur le site de l’association, pour toutes les femmes cheffes d’entreprise de plus de 45 ans, ayant un premier bilan. 25 000 € de dotations financières sont à gagner.

 

Retrouvez toute l’Actualité sur les Droits des Femmes et des Familles grâce à la veille de la DGCS – Service des droits des Femmes et  de l’égalité entre les Femmes et les Hommes des Alpes de Haute Provence en cliquant ICI Actualité sur les Droits des femmes et des familles 23.10.18 – Le mouvement Nous Toutes

 

campagne digitale #violencejetequitte

La campagne.

Violences au sein du couple, on en parle ? #violencejetequitte

À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le 25 novembre 2018, les CIDFF de la région PACA (Centres d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles) lancent la campagne digitale #VIOLENCEJETEQUITTE contre les violences au sein du couple et pour l’accès aux droits des jeunes victimes. Une campagne qui explicite les différents types de violence au sein du couple et prend forme à travers une série de 4 mini BD constituées d’illustrations inédites de l’auteure-dessinatrice Lili Sohn.

Deviens PARTENAIRE SOLIDAIRE en téléchargeant le kit #VIOLENCEJETEQUITTE et relayant les BD sur tes réseaux sociaux, sans oublier d’utiliser le hashtag #violencejetequitte et d’identifier le compte @cidff_paca !
Des questions ? Un logo à envoyer pour figurer parmi nos partenaires solidaires ? Écris-nous à violencejetequitte@cidffpaca.fr
Les violences au sein du couple,
c’est quoi ?

Lorsqu’on parle de « violence au sein du couple », on pense généralement à la violence physique. Pourtant, il existe bien d’autres formes de violence dont les conséquences peuvent être aussi graves.

👁 Ton copain ou ta copine surveille les gens que tu fréquentes, ta manière de t’habiller, regarde tes messages ; Il·elle te dévalorise en public et te culpabilise sans arrêt : c’est une violence.

🔞 Tu as le droit de ne pas avoir envie d’avoir de relations sexuelles, même avec ton amoureux·se. Un rapport sexuel non consenti est un viol : c’est une violence.

📸 Tu souhaites le·la quitter, il·elle te menace, te fait du chantage, et se venge en publiant des photos privées sur les réseaux sociaux : c’est une violence.

🥊 Tu te fais bousculer, reçois des gifles, des coups : c’est évidemment une violence.

Les violences au sein des relations amoureuses commencent la plupart du temps par une belle histoire d’amour et s’installent souvent progressivement. Sexe sans consentement, harcèlement psychologique, violences physiques ou cyber-harcèlement, toutes ces violences sont passibles de poursuites judiciaires et pénales. Que vous sortiez ensemble depuis un jour ou des années, la loi te protège.

Les violences sexuelles, psychologiques ou physiques sont interdites par la loi.
Exercées par un·e petit·e ami·e ou ex-partenaire, elles sont passibles de condamnations.

Parler, échanger, témoigner :
besoin d’aide ?

Ne reste pas seul·e ! Un premier pas : en parler à quelqu’un de confiance (famille, amis,
infirmier· e·s, etc.). Si tu n’as pas envie de parler avec des proches ou que tu n’es pas
prêt·e, il existe d’autres ressources.

Pour plus d’informations sur les droits et les démarches possibles aller faire une tour sur le site #violencejetequitte