A la une : Le 11 octobre, Marlène SCHIAPPA et le Planning familial ont échangé longuement sur leurs sujets d’engagements communs et notamment l’éventuelle suppression du principe de laïcité de la charte de l’association.

Le 11 octobre, Marlène SCHIAPPA a reçu Véronique SEHIER et Caroline REBHI, co-présidentes du Planning familial, pour échanger longuement sur leurs sujets d’engagements communs (communiqué de presse du 11 octobre). Cette rencontre avait d’abord pour objet l’éventuelle suppression du principe de laïcité de la charte de l’association (point soumis au débat interne et aux votes au congrès du Planning familial).

Les coprésidentes du Planning familial ont réaffirmé leur attachement profond à la loi de 1905, à la lutte contre l’excision, à l’accueil inconditionnel de toutes les femmes et de toutes les personnes quelles que soit leur situation, base de la pratique du Planning familial. Pour elles, rien de tout cela ne serait remis en cause. La secrétaire d’État a rappelé qu’il n’appartenait pas au gouvernement de trancher des débats internes d’une association, mais qu’il lui appartenait d’apporter des garanties sur ces sujets majeurs et ce sur l’ensemble du territoire.

Les échanges ont également porté sur la défense de l’accès à l’IVG, la mobilisation face aux anti choix, la défense des droits sexuels et reproductifs des femmes en France et dans le monde, et le travail commun mené au niveau international notamment à l’ONU dans le cadre de la diplomatie féministe de la France. Sur ces sujets, la secrétaire d’État a réaffirmé le soutien du gouvernement français aux actions du Planning familial. Rappelons, sur le sujet « laïcité » que le Planning familial avait publié une tribune titrée « Le Planning familial n’a jamais renoncé à la laïcité » dans Libération du 7 mars.

ACTION GOUVERNEMENTALE

PLFSS –

Suite aux annonces du 19 septembre concernant les pensions alimentaires et les mesures nouvelles au bénéfice des femmes enceintes, la ministre des Solidarités et de la Santé et le ministre de l’Action et des Comptes publics ont présenté le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2020 lors du Conseil des ministres du 9 octobre. Pour lutter contre l’assignation sociale à résidence, le PLFSS pour 2020 renforce le soutien à la petite enfance et à l’accompagnement des familles monoparentales, qui sont les plus vulnérables, et peuvent constituer un foyer de reproduction des inégalités. Il met ainsi en oeuvre une plateforme d’intermédiation du versement des pensions alimentaires et de recouvrement des impayés. Plusieurs médias soulignent également que le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2020 propose d’étendre la prise à en charge à 100 % de la contraception aux jeunes filles de moins de 15 ans.

CANCER DU SEIN –

Comme chaque année, le mois d’octobre est consacré à la lutte contre le cancer du sein sous le nom d’Octobre rose. La lettre du Service public consacre un sujet titré « Cancer du sein : avez-vous pensé au dépistage ? » au programme de dépistage du cancer du sein organisé tous les deux ans. L’Institut national du cancer (INCa) apporte des réponses pratiques à toutes les questions sur son site web dédié à la prévention et au dépistage du cancer du sein.

BUDGET –

Marlène SCHIAPPA, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, organise un « briefing off » sur le budget dédié à l’égalité entre les femmes et les hommes, le mardi 15 Octobre.

CABINET –

Par arrêté du 9 octobre 2019 (Journal officiel du 11 octobre), Caroline DUCHÊNE est nommée conseillère en charge de la lutte contre les discriminations et réseaux sociaux au sein du cabinet de Marlène SCHIAPPA, à compter du 14 octobre.

Toute l’actualité sur les droits des femmes et des familles avec la Veille de la DGCS – Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes

Stéréotypes, préjugés, sexisme… STOP !L’avenir est à l’égalité

Le CIDFF des Alpes de Haute Provence vous propose de venir réagir à une succession de court métrage contre les préjugés et le sexisme. Venez nombreux ce mercredi 23 octobre à 18h, salle Abbé Feraud à Digne-les-bains.

Affiche-FSE-web