A la Une : Le 16 avril dernier, Marlène SCHIAPPA a réuni associations féministes et ONG afin de les entendre sur leurs propositions de lois à implémenter pour assurer l’égalité réelle. Pour engager chaque citoyenne et chaque citoyen dans cette démarche inédite, un appel à contributions a été lancé en ligne avec le #MaLoiPourLesFemmes.

Dans le cadre de la présidence française du G7, le conseil consultatif pour l’égalité entre les femmes et les hommes a notamment pour mission de proposer un bouquet législatif commun des lois les plus avancées pour les femmes dans le monde, appelé le « partenariat de Biarritz ». Le 16 avril dernier, Marlène SCHIAPPA a réuni associations féministes et ONG afin de les entendre sur leurs propositions de lois à implémenter pour assurer l’égalité réelle. Pour engager chaque citoyenne et chaque citoyen dans cette démarche inédite, un appel à contributions a été lancé en ligne avec le #MaLoiPourLesFemmes.

Lutte contre les violences sexuelles et sexistes, conciliation entre vie professionnelle et familiale, accès aux responsabilités, diplomatie féministe, sensibilisation, mères isolées, chacune et chacun peut, dès à présent, proposer une loi innovante sur le site dédié à cette consultation. Signalons que le compte rendu et le dossier de presse de la réunion des ministres du G7, rejoints par six autres pays, dédiée à l’égalité entre les femmes et les hommes à Bondy et à Paris les 9 et 10 mai (veille du 10 mai) ont été mis en ligne sur notre site.

Dans un communiqué de presse du 13 mai, Marlène SCHIAPPA souligne que le G7 Égalité s’est conclu par l’adoption d’une déclaration commune forte et inédite des sept pays exhortant en particulier les plateformes à lutter contre le cyber-harcèlement et toutes les violences sexistes et sexuelles en ligne. Les ministres et représentants exigent ainsi le retrait des contenus illégaux dans des délais rapides ainsi que la mise en place de mécanismes de signalement simples et intuitifs. La déclaration des ministres du G7 Égalité pour faire de l’égalité femmes-hommes une grande cause mondiale a été mis en ligne sur le site de la présidence de la République.

Les ministères sociaux, engagés dans le G7, ont mobilisé les agents de nombreuses directions et délégations de notre administration autour de l’organisation de trois réunions ministérielles qui contribuent à préparer le Sommet des chefs d’États et de gouvernements du G7 prévu à Biarritz du 24 au 26 août. La priorité commune à ces trois réunions ministérielles est de lutter contre les inégalités sociales, de santé et de genre.

La première réunion, « Pour faire de l’égalité femmes-hommes une grande cause mondiale », avec les ministres chargé.es de l’égalité femmes-hommes s’est tenu les 9 et 10 mai (veille du 10 mai). Deux autres réunions vont suivre : « Pour favoriser l’accès à la santé pour tous », avec les ministres de la Santé les 16 et 17 mai, qui sera accueillie dans les locaux du ministère des Solidarités et de la Santé ; et « Pour plus de justice sociale dans la mondialisation », avec les ministres en charge du Travail les 6 et 7 juin, à l’Hôtel du Châtelet à Paris.

Action Gouvernementale

Chiffre clés –

Violences sexuelles, place des femmes dans la culture, les médias, le sport, santé, écart salarial…L’Édition simplifiée de la brochure Vers l’Egalité entre les Femmes et les Hommes est parue et a été mis en ligne. Version simplifiée du guide de la collection « Référence », elle permettra à chacune et chacun de s’approprier ces données pour promouvoir une réelle égalité entre les femmes et les hommes, dans toutes les sphères de la société. Réalisée par le Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes (SDFE) de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), elle a bénéficiée du concours de l’INSEE et des services statistiques des ministères concernés.

« En 2019, les femmes sont encore moins bien payées, discriminées, harcelées dans la rue, victimes de violences, freinées dans leur accès aux responsabilités tant dans la sphère publique que privée. Il nous faut désormais passer de cette égalité formelle dans la loi à une égalité réelle pour toutes les femmes », écrit Marlène SCHIAPPA dans l’éditorial.

Droits sexuels et reproductifs –

Une note aux rédaction titrée « Comment la France agit pour la promotion des droits sexuels et reproductifs » a été diffusée le 15 mai. « Toutes les femmes doivent pouvoir accéder librement à la contraception et à l’IVG. La France défend fermement cette position dans le cadre de sa diplomatie féministe », déclare Marlène SCHIAPPA. La France a dénoncé, par la voix de la Ministre, les reculs de ses alliés sur le droit à l’avortement : « La France ne peut que déplorer les décisions de ses alliés historiques la Hongrie, la Pologne, les États-Unis d’Amérique… de remettre en cause, plus ou moins insidieusement, l’accès à l’avortement.»

Par ailleurs, la France s’engage à investir 10 millions d’euros supplémentaires en soutien au mouvement « SheDecides » pour les droits sexuels et reproductifs, saluée par l’ONU. Enfin, le président de la République annonce créer un fond de 120 millions d’euros pour soutenir les ONG féministes dans le monde. Marlène SCHIAPPA mène en lien avec Jean-Yves LE DRIAN une campagne pour universaliser la convention d’Istanbul. Elle se rendra le 24 mai prochain au grand événement organisé au Conseil de l’Europe à ce sujet.

Justice –

La Garde des Sceaux, Nicole BELLOUBET, a diffusé une circulaire datée du 9 mai 2019 aux Cours d’appel et Tribunaux de grande instance relative à l’amélioration du traitement des violences conjugales et à la protection des victimes (veille du 10 mai). Ce texte souligne le caractère prioritaire de la lutte contre les violences conjugales, en demandant aux magistrats de poursuivre une politique pénale de fermeté sur ces violences. Dans ce cadre, il s’agit ainsi d’améliorer l’accueil des victimes de violences au sein du couple et l’évaluation du danger, d’apporter des réponses pénales orientées vers la protection des victimes et leur prise en charge globale et de renforcer la vigilance à l’égard des auteurs de violences au sein du couple au stade de l’exécution de la peine.

LGBT+ –

Dans un communiqué de presse commun, en date du 14 mai, Christophe CASTANER, ministre de l’Intérieur, Marlène SCHIAPPA réaffirment leur totale détermination à faire reculer toutes les formes de haines et de discriminations à l’encontre des personnes LGBT+. Conformément à l’engagement pris dans le cadre du Plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT, le Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMI) du ministère de l’Intérieur a établi le bilan annuel 2018 des victimes de crimes ou de délits enregistrés par les forces de sécurité (police et gendarmerie) commis à raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre, réelle ou supposée, des victimes.

Retrouvez toute l’actualité sur les Droits des Femmes et des Familles grâce à la Veille de la DGCS – Service des Droits des Femmes et de l’Égalité entre les Femmes et les Hommes

Crédit photo @celebzz

Présidence française du G7

A la une : la France appelle à faire de l’Égalité femmes/hommes une grande cause mondiale

Le président de la République a fait de l’égalité entre les femmes et les hommes la grande cause de son quinquennat. Aucun pays au monde n’a atteint l’égalité femmes-hommes, et aucun ne peut l’atteindre seul. C’est pourquoi la France a lancé un appel à en faire une grande cause mondiale à l’assemblée générale des Nations Unies, en septembre 2018.

Après plusieurs mois d’échanges, les ministres du G7, rejoints par six autres pays, ont tenu une réunion dédiée à l’égalité entre les femmes et les hommes à Bondy et à Paris les 9 et 10 mai. À l’issue de ces négociations présidées par Marlène SCHIAPPA, la France a annoncé l’adoption d’une déclaration commune des sept pays membres. Cette déclaration marque l’ambition ferme de faire de l’égalité entre les femmes les hommes une grande cause mondiale. Elle répond aux objectifs ambitieux que la France s’était fixés dans les négociations avec ses partenaires.

La présidence française du G7 présente ainsi une orientation résolument féministe et novatrice en appelant à la pleine participation des femmes et des jeunes filles dans toutes les sphères de la société. « L’ambition de la France et du conseil, co-présidé par les deux Prix Nobel Nadia MURAAD et Denis MUKWEGE, est qu’il perdure pour suivre les engagements que prendront les États », a précisé Marlène SCHIAPPA.

Elle s’est également réjouie que le G7 salue l’organisation de la conférence Beijing + 25 à Paris en 2020 qui sera une nouvelle grande étape de la diplomatie féministe que mène la France. Le G7 égalité a souhaité conclure ses travaux par une photo de groupe avec le portrait de Nasrin SOTOUDEH, militante iranienne emprisonnée et membre symbolique du conseil consultatif.

Action Gouvernementale

Pensions Alimentaires

Dans un communiqué du 25 avril, Marlène SCHIAPPA annonce du concret issu du grand débat pour les femmes en matière de pensions alimentaires. Elle rappelle qu’il existe déjà un dispositif depuis le précédent quinquennat pour les impayés de pensions alimentaires. « Mais le gouvernement veut désormais aller plus loin et garantir un dispositif efficace. De nombreux objectifs ne sont pas encore atteints : intermédiation entre les parents pour prévenir les impayés, interface en cas d’impayés, simplification de paperasse… », explique-t-elle.

Le paiement des pensions alimentaires entre ex-conjoints pourrait à l’avenir transiter par les Caisses d’allocations familiales qui joueraient ainsi un rôle d’« intermédiaire » et contribueraient à réduire « drastiquement » les impayés, a expliqué la secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, Christelle DUBOS, dans Le Parisien du 30 avril. Avec ce nouveau dispositif, la CAF verserait la pension alimentaire et se chargerait ensuite de « solliciter le parent débiteur », voire son employeur ou sa banque, pour récupérer son montant, a expliqué Christelle DUBOS, qui promet de présenter d’ici quelques semaines un plan d’action pour mettre en oeuvre ce dispositif annoncé le 25 avril par le président Emmanuel MACRON.

Festival de Cannes

Dans un communiqué du 3 mai, Marlène SCHIAPPA annonce la poursuite du partenariat avec le Festival de Cannes pour mieux lutter contre le harcèlement sexuel. Initié l’an dernier (lire veille du 11 mai 2018), ce partenariat met en place un numéro de téléphone de signalement des agressions (04 92 99 80 09), sur toute la durée du festival. Cette ligne d’écoute avait notamment donné lieu à plusieurs appels ainsi qu’à une plainte. La ministre se réjouit de la pérennisation de cette action pour ne rien laisser passer : « Merci au Festival de Cannes de s’engager pour toutes celles et ceux qui veulent que le cinéma reste une fête. »

Culture

Marlène SCHIAPPA, secrétaire d’État en charge de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, sera présente le lundi 13 mai au Musée national de l’histoire de l’immigration, pour le lancement de la « Museum Week ». À cette occasion, elle annoncera son soutien et marrainage à cette manifestation mondiale mobilisant musées, associations et institutions culturelles et dont la 6e édition a pour thème « Women In Culture ».

Tribune

Marlène SCHIAPPA et Nathalie LOISEAU , tête de liste LREM aux élections européennes, ont publié dans Le Journal Du Dimanche une tribune pour une « politique féministe européenne ». S’inquiétant de voir « les acquis des droits des femmes en Europe (…) menacés », elles proposent « d’harmoniser par le haut les droits des femmes en Europe en incitant les Etats membres à introduire dans leur législation les mesures les plus avancées ayant fait leurs preuves ailleurs en Europe », « c’est ce que nous appelons le pacte Simone Veil ». « Ce Pacte inclura les droits sexuels et reproductifs, la lutte contre les violences sexistes et sexuelles ou les progrès en direction de l’égalité salariale ».

Retrouvez toute l’Actualité sur les Droits des Femmes et des Familles, grâce à la veille de la DGCS – Service des droits des Femmes et de l’Égalité entre les Femmes et les Hommes